Additif lubrifiant

Quels sont quelques exemples d’additifs extrême pression ?

Voici quelques exemples d’additifs extrême pression utilisés dans les huiles lubrifiantes :

Composés du phosphore :

Les additifs à base de phosphore, tels que le dithiophosphate de zinc (ZDDP), sont des additifs extrême pression couramment utilisés. Ils forment un film protecteur sur les surfaces métalliques, empêchant tout contact direct et réduisant l’usure.

Composés soufrés :

Les additifs contenant du soufre, tels que les oléfines sulfurées, réagissent avec les surfaces métalliques sous une pression extrême et à haute température pour former une couche protectrice de sulfure de fer. Cette couche réduit la friction et l’usure.

Composés chlorés :

Les additifs chlorés, tels que la paraffine chlorée, réagissent avec les surfaces métalliques pour former un film lubrifiant. Ils possèdent d’excellentes propriétés extrême pression et sont souvent utilisés dans des applications lourdes.

Disulfure de molybdène (MoS2) :

MoS2 est un lubrifiant solide qui peut être utilisé comme additif extrême pression. Il possède d’excellentes propriétés anti-usure et de portance, même à haute température et pression.

Graphite :

Le graphite est un autre lubrifiant solide souvent utilisé comme additif extrême pression. Il forme un film protecteur sur les surfaces métalliques, réduisant ainsi la friction et prévenant l’usure.

Ces additifs sont souvent utilisés en combinaison avec d’autres additifs pour améliorer les propriétés lubrifiantes globales des huiles et des graisses dans des conditions de pression extrême.


Publié

dans

par

Étiquettes :

Commentaires

Laisser un commentaire